Pourquoi ai-je choisi la Pédagogie Montessori ?

Pourquoi ai-je choisi la Pédagogie Montessori ?

MARIA MONTESSORI, Une vie au service de l’éducation nouvelle

Maria Montessori

Bien que les découvertes de Maria Montessori soient toutes observables, nous avons eu besoin de son regard, un regard nouveau qui a refusé et s’est libéré de tous préjugés culturels, lui donnant ainsi la capacité d’entrevoir, toute la force et le dynamisme “naturels” en action.

Lorsque je lis les ouvrages de Maria Montessori et que je me laisse guider par sa démarche scientifique, je suis émerveillée par la justesse de ses propos.

Cela m’a permis de mieux accompagner les enfants que j’ai rencontrés au cours de mes 25 années en classe en tant qu’éducatrice Montessori. Et le plus surprenant est que cela a, tout autant, parlé à mon enfant intérieur.

A travers son expérience et ses écrits, elle nous invite, à notre tour, à prendre le recul indispensable pour comprendre les mécanismes vitaux qui sont en jeu, chez l’enfant de la naissance à 6 ans et peut-être même, tout au long de la vie.

J’ai toujours une grande tendresse, mêlée d’admiration lorsque j’observe un jeune enfant, prendre son temps et mettre tout son cœur dans l’activité qu’il a choisie. Il sait naturellement ce dont il a besoin. Il va de l’avant, gagne en motricité, en stratégie… Tout cela converge vers l’unique nécessité présente, son autonomie. Je ne sais pas par quel instinct naturel, le très jeune enfant semble comprendre l’urgence vitale de la conquête de son autonomie, probablement parce que de celle-ci dépend sa liberté.

Toutefois pour certains, cet élan et énergie naturels sont entravés par des croyances culturelles inappropriées, plaçant l’enfant dans une disharmonie inutile, entrainant comme l’explique Maria Montessori, “la déviation” de son cheminement.

 

Ce qui m’a le plus aidée et touchée, dans l’œuvre de Maria Montessori, c’est de comprendre l’importance de “chaque petit moment”. Quelquefois ils paraissent banals, anodins et pourtant ils recèlent un trésor d’expériences. Un long travail sur ma patience à laisser faire, ne pas interrompre, observer, faire confiance, m’a dévoilé le “continent neurocognitif ” du jeune enfant. Après cette découverte, plus besoin de faire des efforts pour lui laisser de l’espace, c’est devenu naturel pour moi, avec en prime, un gain d’énergie et de bien-être assuré.

 

Maria Montessori

En conclusion, je dirais que j’ai été éduquée, pour la partie théorique, par Maria Montessori et pour la partie pratique, par les enfants.

De fait ce que je retiens de tout cela est que :

  • Un enfant naturel chemine vers sa liberté.
  • Un enfant culturel chemine vers l’école et son futur travail.

Liberté n’est pas synonyme d’égocentrisme car la liberté ne peut exister qu’avec les autres.

D’ailleurs voici ma définition de la liberté : Savoir qui je suis, trouver ma place dans le groupe et participer au bien-être de tous et du tout !  Le sens de la vie est la coopération et non la compétition.

La suite au prochain chapitre ou lors des formations…

Article rédigé par Nurfeta ZEJNULAHI

Leave A Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller au contenu principal